Comment planter des concombres ?

Le concombre est un légume d’été prisé parce qu’il est rafraîchissant. Il est très faible en calories et peut être semé ou planté à volonté. Cependant, afin d’obtenir une belle récolte de ce cucurbitacée, il est primordial de réussir sa plantation. Vous désirez savoir comment planter vos concombres? Voici tout le nécessaire à savoir sur la plantation des concombres.

Les différents critères à prendre en compte pour la plantation des concombres.

Les concombres s’achètent sous forme de plants en godets déjà prêts pour être plantés. Toutefois, il vous est possible de faire par vous même vos semis en vue de planter vos propres végétaux. D’ailleurs, cette deuxième alternative est la moins coûteuse. Quelle que soit l’option choisie, voici des critères à respecter pour réussir la plantation des concombres.

Le moment de la plantation des concombres

Semblable à l’ensemble des espèces de la famille des cucurbitacées, les concombres sont des cultures simples et nécessitent d’être cultivés dans une terre réchauffée. En effet, ces légumes ne peuvent être plantés qu’en été avec une température d’air minimale de 12°C. Un petit coup de froid en dessous de 10°C pourrait bloquer leur croissance.

Les semis sont faits sous châssis ou sous terre chauffée (18°C à 20°C) au début de mars jusqu’à la fin du mois d’avril. Pour ce qui est des plantations, elles se font vers la mi-mai. Retenez surtout que le gel est fatal aux concombres. Si dans votre région, la saison laisse encore penser à un risque de gel, il va falloir attendre la fin du mois de mai.

Choisir la bonne variété de concombres et le jardin idéal pour les semer ou les planter

Généralement, il existe deux variétés essentielles de concombres: les anciennes qui sont courtes et ont une peau partiellement grumeleuse et les nouvelles plus récentes qui sont longues, lisses et moins rustiques. Quel que soit le type de concombre que vous choisissez de planter, ils sont aisément palissables sur un tipi et sont bons pour les petits jardins.

Au cas où vous décidez d’utiliser les graines de vos propres concombres, veillez à la variété de celles-ci. En réalité, les variétés de concombre s’hybrident assez facilement entre elles.

Les différentes étapes à suivre pour la plantation proprement dite des concombres.

La plantation des concombres doit suivre certaines étapes pour être réussie.

La préparation du sol et l’installation des tipis

Pour bien préparer le sol, il faut le décompacter et l’enrichir avec du terreau. Le compost et le sable mélangé peuvent également servir à l’enrichissement du sol. Dans tous les cas, il faut nécessairement veiller à ce que le sol soit bien ameubli sans aucune motte ni cailloux ou adventices.

Par ailleurs, pour semer les semis, il faudra mettre 3 à 4 graines par godets ou par trou (si c’est en pleine terre) puis enfoncer à environ 2 centimètres de profondeur. Arrosez et ensuite attendez la levée de la plante qui prendra environ une semaine.

Pour l’installation des tipis, vous pouvez utiliser quatre bâtons. Faites des trous aux extrémités des bâtons à environ 15 cm. Enfilez une corde dans les trous pour attacher les bâtons ensemble. Dépliez les bâtons tout en leur donnant une forme hexagonale. Cette forme donnera le tipi voulu.

La plantation des concombres

Après avoir trempé pendant quelques heures les godets dans l’eau, plantez-les. Si vous n’avez pas installé des tipis, vous devez respecter une distance de 4 m2 entre les plantations. Néanmoins, si les tipi sont installés pour faciliter le palissage, une distance d’au moins 1 m sera suffisante.

Une fois que les plants sont sous terre, vous devez les arroser soigneusement de façon régulière. Lorsque les concombres sont arrosés à l’excès, ils ont un goût amer.

Très souvent, quelques soixantaines de jours suffisent pour récolter les concombres. Vous pourrez ainsi profiter de leur cycle rapide pour planter une seconde série en mi-juin.

Prévenir les attaques de parasites

Pour profiter d’une bonne récolte, il va falloir bien entretenir les plants. De plus, vous devez être très vigilants vis-à-vis des limaces et escargots. Ceux-ci grignotent les feuilles des concombres, ce qui pourrait être néfaste pour leur croissance.

Pensez aussi à privilégier la plantation près de plants de laitues, d’oignons, de tomates, d’ail, d’asperges, de céleris, d’échalotes et d’épinards. Veillez surtout à éviter la plantation de celle-ci à côté des autres types de cucurbitacées. Cela peut s’avérer particulièrement nuisible.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.